Lettre ouverte aux terrestres responsables

Je ne crois absolument pas qu’il y aura une prise de conscience de nos contemporains et bien au contraire cette peur provoquée ou non ne va que les encourager à continuer à protéger pour ceux qui possèdent des biens personnels et pour les autres à ce faire exploiter par un système de gouvernance en changeant de paradigme .
Ce sera plus le libéralisme et le capitalisme on nommera ça le « SOLIDARISME ».

La propriété privé sera toujours la propriété privée, même celle de notre Terre Nourricière et nous irons, par solidarité, aider dans leur très vaste propriété à cultiver notre propre nourriture (peut être BIO) que nous payerons très chère avec des machines énormes qui entretiendrons des industries destructrices pour notre environnement et son vivant.

Concernant ce terrible coronavirus, j’ai eu hier une longue conversation avec une soignante de 4O ans (qui dialogue et débat avec moi depuis fort longtemps) et qui a 2 enfants.
Elle ne voit autour d’elle qu’une « propagande » de réorganisation avec son cortège médiatique du (tout le monde et beau tout le monde est gentil) et cette réponse financière bien trop facile qui ressemble a une insulte ou le seul manque (déjà réclamé depuis longtemps) est de matériel médical.

Tout sera comme avant simplement en pire car l’isolement sera permanent car nous dialoguerons plus qu’a travers des machines ou même si elles vous sourient, nous ne connaitrons plus la sincérité du sourire.

L’amour même sera virtuel. Je ne parle même pas de l’amitié déjà détruit par Facebook qui en a fait un véritable slogan commercial de la consommation des sentiments.
A  mon âge certain et avancé comme on dit correctement des vieux et bien que j’ai côtoyé beaucoup de mes contemporains je n’ai eu que deux
ami-e-s.

Chacun c’est il simplement posé à lui même les bonnes questions pour poursuivre un vivre ensemble sur la seule planète nourricière que nous ayons.

Nous somme devenu des Humains grégaires et c’est comme ça que nous avons cru à toutes ces institutions que nous avons inventées : les religions, la famille, la politique politicienne, l’économie, l’argent…
Et c’est parmi ces animaux grégaires et non pensants que peut circuler très rapidement ce corona virus .
Personnellement je suis plutôt très optimiste car je crois que l’Homme peut encore devenir un « terrestre responsable » si il est encore capable de faire Sécession par un pas de côté.
Pourquoi je crois en l’Homme : parce que je ne suis qu’un homme car si j’étais un canard je croirais au canard.

Localement et mondialement
Bernard