devoirs de solidarité

Si effectivement nous devons être soucieux des personnes vulnérables, du fait des risques pandémiques, c’est à nous de décider en société des mesures adaptées à mettre en œuvre et d’assumer des devoirs de solidarité à leur égard qui engagent davantage que l’application systématique de dispositifs indifférenciés de santé publique.

Emmanuel Hirsch, Professeur d’éthique médicale, Université Paris-Saclay