« Les Hommes se plaignent des conséquence mais en chérissent les causes » Reponse à MOCICA et Les ZAPATISTES en DROME Par RICOCHET Média local

Merci

Nous vous rejoignions pour rechercher et réfléchir avec vous a un autre SAVOIR VIVRE ENSEMBLE .

l’OPDLM Université du pas de côté

« Les Hommes se plaignent des conséquence mais en chérissent les causes »

Nous vous avions invité il y a déjà pas mal de temps à nous rejoindre pour rechercher un autre « SAVOIR VIVRE » ensemble (ci-dessous) et aujourd’hui suite à nos différentes recherches et actions entreprises au local et devant le silence  des POURS comme des  CONTRES sur les véritable sujets de notre vivre ensemble.

que nous constatons face a une DOMINATION de plus en plus inquiétante nous renouvelons cet appel.

  Université du pas de côté

Pour une recherche de valeurs et de buts universalisables,

un travail de recherche  ouvert, transparent et évolutif,

dont nous serions tous les rédacteurs.

L’inventaire des dysfonctionnements de notre monde n’est plus à faire. Nous vivons la fin d’une civilisation. Qui risque de tout emporter dans sa chute. Jamais les périls n’ont été aussi grands : sont en jeu, à la fois, l’avenir de la planète et celui de l’espèce humaine.

il nous faut ensemble détailler ces risques, montrer en quoi ils sont inhérents au système en place. Mais, surtout, montrer qu’un autre monde est peut être encore possible pour prolonger un peu notre passage. 

L’homme doit apprendre à maîtriser son avenir, pour encore en avoir un.

Pour beaucoup, il suffirait d’agir là où l’on est, localement, de changer son comportement et de la somme d’une multiplicité de petites actions surviendra un monde de gratuité de désaccoutumance a la croissance pour un bien vivre ensemble.

Une évidence : les recettes du passé ne nous sont plus d’aucun secours. Le contexte a radicalement changé. Les nouveaux acteurs sociaux, dans leur grande majorité, ne veulent plus appartenir à des structures centralisées, hiérarchisées, avoir des « chefs » ; ils refusent les idéologies ;

Comment sortir de  la DOMINATION ( famille, travail, argent, patrie…) dans ce monde où  la domination par l’image et les différents modes de communication ne semblent plus laisser la place à nos propres réflexions sur la nature de notre espèce et ce qui l’entoure sur cette terre nourricière ?

Nous voulons initier dans les « Universités du pas côté », qui ne sont que ce que chacun désire en faire autour de lui, une autre façon de prendre un temps personnel de réflexion.

Bien sûr, personne ne possède toutes les réponses aux questions qui lui seraient posées, mais nous aurons le souci  pour toutes ces questions que nous ne posons jamais, de chercher qui pourrait avoir une réponse.

« Devant notre comportement sur notre TERRE NOURRICIERE et le défit que lance notre PLANETE   aux Humains pour leur survie ,il est peut être encore temps d’essayer de réfléchir et rechercher un nouveau SAVOIR VIVRE (ensemble) pour prolonger un peu ce temps qu’il nous reste.

Aucune élection fut elle nommée « DEMOCRATIQUE » ne peut donner le pouvoir au local comme au mondial à un seul HOMME ou à un groupe d’HOMMES  sur ses contemporains ». B.Bruyat