Illusions

Dans cette société tourmentée par le dégoût et la haine, certain-e-s continuent à croire en leur parti politique, leur syndicat qui les sauvera des corporations industrielles. Celles-là même qui ont acheté leur obédience salariale conduisant à la <<belle vie >> asservis au rythme de la réussite sociale , du pouvoir d’achat et d’une << illusoire>> retraite au caveau. Allez-y, adulaient votre sauveur, le messie arrivera par le vote et tout changera… Finis l’hégémonie néolibérale disait-il, c’était écrit dans le programme du <<parti de la révolution>> mais vous resterez les illuminées d’une explosion nucléaire.

ça fait combien de temps que ça dure, un morceau de papier dans une urne n’a jamais changé les choses, ça se saurait et cela serait interdit.

Les crédules croient en leur religion, chaque jour la masse se rend à des lieu de culte, le <<Temple de la Consommation>> , y’en a pour tous les portes-monnaie. Les prières se font au plus vite pour ne pas manquer le message quotidien et réconfortant de la télévision. Avalez la merde médiatique, savourez lentement sa nourriture conditionnée, préparée en trois minutes pour ne pas louper une seconde de la précieuse émission, et y’en a pour tous les goûts… Lobotomisation, contrôle, enregistrement, obéissance, choc mental, manipulation de l’encéphale (ne pas penser), plus de conscience (esprit essoré).

Programme : Travail, argent, famille, obéir, consommer.

Les dirigeants et leur presse « Objective » nous invitent a croire au <<nouveau programme>>. Cette fois-ci l’élite éclairée promet le bonheur : développement durable, croissance économique avec le plein emploi par la création de nouvelles sphères de vies rendues payantes (service aides à traverser la rue , à couper sa pizza-rapide et à domicile, tourisme vert pour les classes solvables, vente d’air pur…) et ce n’est pas tous les missionnaires-militants qui nous prêchent « l’Alternatif  » d’Hulot à Bové et Rabby en passant par  les Verts, Attac, sans oublier toutes ces  communautés terribles (décroissants et indignés de toutes sortes qui sont contre et qui disent le contraire en assumant leur contradiction).

Le système économique actuel est maintenu depuis la révolution (1789) par la même classe qui en assure le développement de la puissante union de l’état et du capital : c’est-à-dire la bourgeoisie. Sont empire s’est étendu sur toute la planète depuis la colonisation et l’installation de sa « Gouvernance mondiale ». Nous en connaissons les désastres humains et écologiques.

Les organisations militantes qui ne font aucune introspection et se satisfont des processus de luttes existantes ne sont que les pantins du pouvoir et renforcent l’aliénation capitaliste-marchand. De ce fait, ce n’est pas en prenant le chemin des formes de luttes <<autorisées >> et des contestations plaisantes à la morale républicaine que la misère écologique et de toutes espèces vivantes (exploitées) sera abolie. »

OPDLM Université du pas de côté

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*