NON AUX Guerres

Je ne pense pas que la solution pour aider nos contemporains face à la
guerre qui nous entoure et devant le rôle primordial que ces zone rurales
vont avoir de plus en plus à jouer, soit d’utiliser nos territoires ruraux
pour installer de nouvelles forces de Guerre avec une fois de plus la
fallacieuse idée politicienne de l’emploi, du commerce et du profit,
installés par la DOMINATION des élections.
Les Guerres n’ont jamais aidé à nourrir les Humains du local au mondial et
la vue à court termes de quelques élu-e-s de cette commune rurale devraient
plutôt les amener à ouvrir de véritables débats sur l’avenir et l’importance
de sauvegarder ces territoires ruraux.
Plein d’autres territoires ont déjà été utilisés autour des villes à des fin
de  super consommation et de croissance et enlevés à notre Terre
Nourricière. 
L’importance de ces territoires ruraux que je défends depuis de nombreuses
années est complètement à reconstruire loin de toutes ces institutions et
structures que nous nous sommes laissé imposer pour des raison de politique
politicienne et qui ont éloigné les ruraux des décisions à l’endroit ou ils
ont les pieds posés, qu’elles soient nationales, régionales,
départementales , associatives et même locales,
La reconstruction de ces territoires ruraux doit se faire dans un esprit de
désaccoutumance à la croissance et de partage en évitant toutes spéculations, afin d’encourager pour celles et ceux que ces territoires peuvent
accueillir ou qui voudraient participer à sa reconstruction « La propriété
d’usage ».
Localement et mondialement
Bernard Bruyat
Chercheur indépendant sécessionniste
OPDLM Université du pas de côté

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*