Gouvernance

La Démocratie n’est pas un régime de Gouvernance mais un projet « P.Boucheron » pour rechercher un autre SAVOIR VIVRE face à la montée du « local au mondial » de tous les régimes dictatoriaux qui s’installent sur notre planète.

Au moment ou une fois de plus ont va demander dans notre pays par une consultation électorale qui ne sert  qu’a consolider par tous les moyens la Domination d’une gouvernance installé pour faire que » Rien ne change pour que tout change ».

Même l’installation d’un « Sous Calife » ne devrait pas en nous éloignant de ces querelles de palais, nous éviter de nous poser les véritables questions de comment, pourquoi, pour qui , fonctionnent toutes nos institutions et ce qu’elles peuvent ou non encore nous apporter pour construire un autre Savoir Vivre Ensemble.

Nous avons depuis pas mal d’années avec nos correspondant-e-s au local comme au mondial entrepris des réflexions , des recherches, et proposer des actions afin d’aller vers ce nouveau savoir vivre à construire ensemble.

Nous vous proposons (comme nous habitons toutes et tous la même planète ) de relire et faire lire, « LA CHARTE DE LA TERRE » 1987 comme premier point de ce travail.

Dans un monde où il semble que la domination par l’image et les différents mode de communication ne semblent plus laisser la place à nos propre réflexions sur la nature de notre espèce et de ce qui l’entoure sur notre terre nourricière .

 Nous voulons initier dans les « Universités du pas côté » qui ne sont que ce que chacun désire en faire autour de lui ,une autre façon de prendre un temps personnel de réflexion.

                                   Nous avons les réponses , posez-nous les questions ?

 Bien sûr que personne ne possède toutes les réponses qui lui seront posées mais on aura  le souci  pour toutes ces questions posées ci dessous et que nous ne  posons jamais , de chercher qui pourrait avoir une réponse.

  Courrier adressé à la Marquise Gouvernance par notre compagnon HENRI

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Le déclin des principales ressources naturelles et l’émergence d’une crise mondiale des ressources, en particulier de l’eau.
Mais, à part ça, Madame la Marquise tout va très bien, tout va très bien.

Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise : l’effondrement des écosystèmes qui abritent la vie, et l’extinction massive des espèces.
Mais, à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien.

Il y a aussi la croissance de la population humaine et de la demande, au-delà de ce que la Terre peut supporter.
Mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien.

Ah ! mais encore : le réchauffement planétaire, l’élévation du niveau de la mer et les changements climatiques de la Terre affectant toutes les activités humaines.
Mais, à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien.

Et puis, tout de même, Madame la Marquise : la pollution universelle du système terrestre et de toute vie par des produits chimiques d’origine humaine.
Mais à part ça, Madame la Marquise…

Et puis encore l’insécurité alimentaire croissante et la mauvaise qualité nutritionnelle, Madame la Marquise…

Et puis, et puis, Madame la Marquise, les armes nucléaires et les autres armes de destruction massive.
Mais, à part ça, tout va très bien, tout va très bien.

Oh ! comment oublier, Madame la Marquise, les pandémies de maladies nouvelles et incurables ?

Et ce p’tit rien, cette bêtise : les nouvelles technologies puissantes et incontrôlées.

Et, pour finir, Madame la Marquise, il faut que l’on vous dise : ni le national ni le mondial ne sont fichus de rien comprendre à ces p’tits riens.
Et quant à les prévenir, et surtout tous ensemble comme il le faudrait, ne rêvons pas…

OPDLM Université du pas de côté

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*